Default

En ce début de 20ème siècle, vous êtes de retour sur le 7ème continent pour lever la malédiction qui vous ronge, contractée lors de votre dernière expédition.

Après avoir sélectionné un personnage parmi ceux proposés, vous voilà embarqué seul ou au sein d’une équipe de 2 à 4 explorateurs dans un jeu d’exploration et de survie à la mécanique inédite, inspirée des Livres dont vous êtes le héros.
Au fil des cartes « terrain » et « événements » que vous mettez en jeu, vous progressez en toute liberté sur ce territoire mystérieux et craftez de quoi faire face à l’adversité.
Pour espérer aller au bout de l’aventure, il vous faudra impérativement vous nourrir et gagner de l’expérience pour faire évoluer votre personnage.

Contrairement à la plupart des jeux de société, en embarquant pour le 7ème continent, vous pourrez vivre de nombreuses heures d’exploration et d’aventure avant de lever la malédiction ou de succomber en essayant.
Le jeu propose par conséquent un système de sauvegarde simple permettant d’interrompre la partie à tout moment pour la reprendre ultérieurement… comme dans un jeu vidéo !

Ci-dessous les nombreuses réponses déjà données par Serious Poulp sur le forum de TricTrac.

Dans quel univers le jeu prend il place ?
L’histoire se déroule fin 19ème / début 20ème siècle (le GPS n’a donc pas encore été inventé… ;)) et l’univers général est donc celui d’un continent « exotique » à la Jules Vernes où malédictions et crocodiles à poils durs ne manqueront pas de pimenter votre périple !

Quels sont les modes de jeu prévus ?

Mode solo
Le jeu se prête totalement à une aventure en solo. Le cas échéant un autre joueur peut facilement se joindre à l’aventure en cours de partie.

Mode coopératif
Le mode coop permettra à 2 joueurs de vivre l’aventure ensemble. Les joueurs pourront s’entraider (figurines présentes sur la même carte) ou se séparer pour explorer davantage de territoire.

Qu’en est-il de la rejouabilité ?
Serious Poulp a beaucoup travaillé sur la question de la rejouabilité.
Comme dans la vraie vie , il existera différentes façon de traiter un même problème et de nombreux choix seront exclusifs (si vous allez à gauche vous ne saurez pas ce qu’il y a à droite, si vous tuez un PNJ il sera mort pour toujours,…).
De nombreuses cartes numérotées existent en plusieurs exemplaires/versions (jusqu’à 4 potentiellement des dizaines de variantes d’une même carte dans certains cas) de telle sorte qu’un joueur ne sache jamais vraiment ce qui va lui arriver ou ce qu’il va trouver.

Il y a 3 « facettes » dans une partie du 7ème continent :
– la découverte : elle touche à l’exploration « géographique » du continent. C’est des 3 facettes celle sur laquelle la rejouabilité sera la moindre : si par exemple vous avez découvert qu’il y avait une chaîne de montagne à l’Est et bien elle sera toujours là lors de votre prochaine partie… enfin normalement ;)
– l’aventure : cet aspect du jeu concerne les événements qui vont jalonner l’exploration du continent, les objets que vous pouvez trouver, les idées qui passent par la tête de votre personnage, etc. Ils sont majoritairement aléatoires et les Strecth Goals devraient permettre (en tout cas on l’espère) d’en générer plein pour vous confronter à de nouvelles surprises à chaque partie.

Exemple : Un événement aléatoire
– Soit vous poussez le levier vers le haut et devrez tirer la carte 162
– Soit vous tirez le levier vers le bas et devrez tirer la carte 166

– la survie : c’est pour le coup l’aspect qui va le plus évoluer d’une partie sur l’autre, non seulement en fonction de vos choix (craft, gestion de l’inventaire et de vos idées) mais également de la courbe d’apprentissage liée à vos premiers gadins ;)

Quels seront les choix pendant l’aventure ?
Le 7ème continent proposera de très nombreux choix tout au long de l’aventure. Il y aura des choix multiples (partir explorer au Nord, à l’Est ou à l’Ouest), des choix fermés irrémédiables (boire le calice ou ne pas boire le calice), des choix fermés sur lesquels il sera possible de revenir plus tard (ouvrir le coffre maintenant ou attendre d’avoir trouvé une clef – ou fabriqué une pelle – d’abord), des choix dans la façon de réaliser des actions (dont nous reparlerons lorsqu’on en viendra au système d’action), des choix liés à des énigmes (couper le fil vert ou le fil rouge), etc etc etc.

Est-il prévu des rôles différents pour chaque joueur ?
Chaque joueur incarne un personnage qui dispose de plusieurs cartes « idées » qui lui sont propres (lui seul peut les avoir en main) et peuvent orienter son style de jeu (et le « roleplay » pour ceux qui veulent).

Comment fonctionne le craft ?

Lorsque cette carte est dans votre main, vous avez l’idée de la pelle (1). Vous pouvez fabriquer (2) la pelle, sachant que son coût de fabrication est moindre si vous disposez des ressources (3) adéquates (ici du bambou et de la pierre).
Une fois la pelle fabriquée et mise en jeu dans votre inventaire, vous pourrez l’utiliser lorsque vous réalisez l’une des actions concernée (4) (ici creuser, combattre, crocheter et naviguer) pour appliquer son effet (5). L’effet consiste généralement à réduire le coût des actions ou augmenter vos chances de les réussir.

Vous pouvez utiliser la pelle autant de fois que sa résistance (6) le permet. Vous utilisez un d6 placé sur la carte (7) pour tenir le compte de la résistance restante, sachant que lorsqu’elle est nulle, l’objet est détruit.
Enfin, vous pouvez combiner les objets grâce à un système de mots-clefs (8). Cela permet notamment de renforcer les objets (en augmentant leur résistance) et de les rendre plus efficaces et/ou polyvalents.

Quelques visuels

une des malédictions

Default

Un événement aléatoire

Une note trouvée par les explorateurs

Une idée que vous pouvez transformer en objet pour pouvoir faire du feu

Une idée qui vous rapporte un succès

Une créature sur laquelle il vaut mieux ne pas tomber quand on chasse

Le type de nourriture est indiqué par une icône spécifique au dos de chaque carte « nourriture ». Ici de la viande


Une carte nourriture de type plante

Publicités